A qui convient le bouledogue français ?

A toute les personnes qui désirent partager leur quotidien avec un petit compagnon plein de vie, joyeux et tendre à la fois. Mais il faut savoir que le bouledogue déteste rester seul. Ce qu’il préfère avant tout, c’est d’être avec son maître. Il adore les enfants avec qui il ne se lassera pas de jouer, mais il peut aussi rester calmement auprès d’une personne âgée. Bref, il s’adapte à son public… Par contre, il ne conviendra pas à des gens désireux de pratiquer avec leur chien des activités telles que jogging ou grande randonnée à pied, car sa morphologie ne le prédispose pas au sport intensif. Il a cependant besoin d’exercice régulier, mais il doit pouvoir marcher à son rythme. Comme toutes les races à nez plat, il est sujet à quelques problèmes respiratoires en raison d’une ventilation pulmonaire réduite. Il est particulièrement sensible à la chaleur. En été, on veillera à ne pas le sortir pendant les heures les plus chaudes. Attention aussi en voiture, la température dans l’habitacle peut vite devenir insupportable pour lui. La climatisation est alors très utile. Il faut quelquefois le freiner dans ses élans car il ne sait pas s’arrêter et peut ensuite avoir de la peine à se reprendre. Veillez par exemple à ne pas le laisser jouer trop longtemps et trop brusquement avec les enfants. Un autre point faible c’est sa colonne vertébrale. Ces disques vertébraux ont tendance à s’user précocement ce qui peut provoquer des hernies discales. Il faut éviter au maximum les sauts, les descentes d’escalier et tous les efforts violents. A noter aussi que le bouledogue est attiré par l’eau bien qu’il soit souvent un très mauvais nageur. Les risques de noyade sont donc importants et on ne le laissera pas sans surveillance. Sinon ce n’est pas une race qui demande beaucoup d’entretien. Un brossage hebdomadaire suffit à éliminer les poils morts. Les yeux, le oreilles et les rides de le face seront nettoyés régulièrement.

Quel est son caractère ?

Il est affectueux, gai, joueur, vif de nature, drôle et extrêmement sensible. Il est sociable avec les personnes, parfois même exubérant lorsque celles-ci franchissent le pas de la porte. Mais une fois qu’il a eu son lot de câlins, il sait se faire oublier. Il est également très têtu et peut avoir tendance à vouloir jouer « les petits chefs ». Quelquefois, il est très possessif, voire exclusif envers son maître pour qui il se donne corps et âme. Le bouledogue a du caractère et peut se révéler être un gardien vigilant. Il n’est pas toujours d’une grande amabilité envers ses congénères car, n’oublions pas que ces petits molosses conservent en eux la génétique de leurs ancêtres sélectionnés pour leur combativité et leur courage. Il faut donc l’éduquer avec fermeté mais en douceur et ne pas se laisser amadouer par sa petite bouille craquante ! Suivre les classes chiots et les cours d’éducation canine permet de bien le socialiser. C’est aussi l’occasion pour le maître d’apprendre plein de choses et créer une véritable complicité avec son boule.Propos de Sabrina Sautel, recueillis par Armande Reymond, en janvier 2009.
(reproduction interdite © CRBF)